rmcsport-1

Le futur bouquet RMC Sport se dévoile un peu plus, avec la Ligue des Champions en clé de voûte !

Le groupe Altice (SFR) a mis les petits plats dans les grands en conviant la presse au Studio Gabriel pour une présentation du futur RMC Sport, le tout au lendemain de l’attribution des droits de la Ligue 1.

La date est un hasard du calendrier, mais le séisme provoqué par l’attribution au groupe Mediapro d’une majeure partie du championnat était dans toutes les têtes.

Les dirigeants de la chaine ne partageaient pas en ce mercredi de printemps la gueule de bois d’une partie de la concurrence, faute d’avoir voulu gouter à l’ivresse d’une mise financière sur le précieux produit qu’est la Ligue 1. Les mines étaient plutôt sereines, Alain Weill considérant en préambule que l’afflux d’argent en Ligue 1 serait bénéfique pour les clubs européens, dont plusieurs présidents étaient conviés, et par ricochet pour la valeur des coupes d’Europe qu’ils vont justement diffuser.

C’était l’occasion parfaite pour vanter le modèle de convergence, considéré comme plus stable car s’appuyant sur la base d’abonnés fixe/mobile. « Notre investissement représente 3,5% du chiffre d’affaires de SFR » rappelait le patron pour illustrer les reins solides de son modèle comparativement aux seuls éditeurs de contenus spécialisés dont les revenus proviennent exclusivement de la commercialisation des contenus.

Une mutation et un déménagement pour l’été

Par ailleurs, les synergies sont désormais monnaie courante entre les différents médias qui orbitent dans la galaxie SFR, et qui se retrouveront dans les prochains mois au sein d’un lieu unique, l’Altice Campus installé au sein des locaux flambants neufs du programme immobilier Quadrans. Ce nouveau lieu permettra aux chaines du groupe, en premier au pole sportif, de bénéficier d’avancées technologiques majeures. Sont annoncés pas moins de 16 nouveaux plateaux dont la moitié virtuels.

Les marques actuelles SFR Sport et BFM Sport vont disparaitre en deux temps au profit de RMC Sport, comme annoncé il y a plusieurs semaines. Dans le détail, les 5 chaines SFR Sport 1 à 5 vont devenir le 3 juillet prochain 4 chaines RMC Sport, les sports extrêmes arrivant sur RMC Sport 3 et les sports de combat sur RMC Sport 4. A cela s’ajouteront jusqu’à 12 canaux RMC Sport live sur le modèle des canaux Max de beIN et présents à la fois sur les Box SFR comme sur la plateforme OTT. Une dernière chaine permanente, RMC Sport UHD, proposera en continu RMC Sport 1 avec une grande partie de contenus en 4K native, notamment les émissions et tous les matchs de Ligue des Champions ayant lieu en France.

La deuxième phase concernera BFM Sport qui deviendra RMC Sport News le 8 aout, plus tardivement afin de ne pas perturber l’antenne pendant les grands évènements sportifs estivaux. Sur toutes les chaines et tous les supports, c’est une marque unique qui sera utilisée avec pour slogan « C’est Open Sport » et un nouvel habillage pour les chaines TV signé par l’agence Dream On.

De nombreux apports en provenance de la radio

La grille de RMC Sport 1 va voir ses contenus sensiblement croitre, avec de nouvelles émissions. Le matin sera tenté le pari d’une matinale sportive de 3 heures, RMC Sport Matin, à 6h en semaine et 7h le week-end. Dans l’après midi, le Super Moscato Show débarque en direct à la télévision et simultané radio entre 16h et 18h du lundi au jeudi, malgré les « physiques de radio » de la joyeuse bande venue saluer et rapidement divertir l’auditoire.

Dès 18h40, la chaine lance Breaking Sport, extension du format Breaking Foot avec une partie multisport incarnée par Nicolas Jamain et Georges Quirino, puis à partir de 19h30, la partie football animée par Mohamed Bouhafsi et Sonia Carneiro pendant plus d’une heure. En soirée, un nouveau rendez-vous phare est annoncé le lundi et le vendredi à 20h45 avec Footissime ! présenté par Lesly Boitelle, Saber Desfarges, Jean-Christophe Drouet entourés des plus grands consultants de la chaine.

D’autres rendez-vous sont annoncés en prime-time, dont des séries-réalité le mardi soir sous la marque Reality Sport. Le premier format verra certaines figures de la Dream Team RMC venir en soutien à un club de football de Seine-Saint-Denis en difficulté. Le mercredi, Transversales perdurera avec des enquêtes et reportages. A 22h45 chaque jour de la semaine, Le Vestiaire est renouvelé pour une nouvelle saison de confidences. Le week-end, la Premier League sera toujours le produit phare. PL Zoneaura d’ailleurs le privilège d’être la première émission réalisée dans les nouveaux locaux du groupe le 18 aout.

RMC Sport 2 et 3 conserveront leurs émissions thématiques actuelles telles que Buzzer, Entre les Potos, Meeting Privé ou Horse Series.

Sur RMC Sport News, de nouveaux formats vont débarquer en provenance de la radio RMC. De 18h à minuit, les deux antennes cohabiteront avec notamment Team Duga à du lundi au jeudi 18h, le RMC Football Show à 20h le mardi, mercredi et jeudi soir et l’After Foot tous les jours à 22h. Le matin, la matinale de RMC Sport 1 sera reprise et la grille du week-end sera intégralement en simultané avec la radio.

Un dispositif au niveau pour la Ligue des Champions

Le principal objet de la conférence était d’acter officiellement l’arrivée des coupes d’Europe au sein du groupe, 4 jours après la finale de la Ligue des Champions. Les trophées prêtés par l’UEFA ont ainsi été exhibés pour appuyer l’annonce d’un dispositif sans précédent, avec diffusion des 138 matchs de Ligue des Champions et des 205 matchs de Ligue Europa.

Une majeure partie des rencontres en phase de poules seront sur les canaux additionnels. RMC Sport 1 et 2 diffuseront 4 rencontres de Ligue des Champions en direct par jour (les 2 de 18h55 et 2 sur les six à 21h) alors que chaque soir à 21h aura lieu un Multiplex sur RMC Sport 3 avec 6 matchs à suivre. Pour l’Europa League, le dispositif sera le même avec quatre matchs en direct et un multiplex de 12 matchs qui constitue une nouveauté en France.

Aucun commentateur n’a pour l’heure été officiellement recruté pour compléter les paires principales utilisées en Premier League. Les talents internes sont largement mis en valeur dans la construction des grilles du nouveau bouquet, et ce devrait être similaire pour les nombreux matchs à commenter.

RMC Sport News réalisera l’avant match des rencontres de 21h avant de basculer sur l’après match des rencontres de 18h55 pour « se mettre dans la peau de tous les supporters ».

En fin de soirée, RMC Sport 1 proposera un magazine avec les résumés des rencontres, le Champions Zone, présenté par Jean-Baptiste Boursier pour la Ligue des Champions, et le RMC Europa Club avec Nicolas Jamain le jeudi soir.

Concernant la visibilité en clair de 15 rencontres de Ligue Europa et de la finale de la Ligue des Champions imposée par le contrat signé auprès de l’UEFA, un arbitrage va être rendu dans les prochaines semaines pour les deux lots entre les propositions de la concurrence (TF1 et M6) et les solutions en interne dont la plus logique serait Numéro 23, dont certaines sources évoquent un changement de nom en RMC 23.

Aucun accord annoncé pour l’heure

Pour la distribution, les dirigeants entretiennent le flou artistique, arguant la confidentialité des négociations en cours avec la concurrence, mais ils affirment vouloir être présents auprès de tous les français.

Les seules certitudes reposent sur la distribution directe, auprès des abonnés à SFR, à Fransat pour le satellite comme auprès des abonnés via l’offre OTT. La plateforme en ligne pour les abonnés est d’ailleurs particulièrement mise en valeur dans l’argumentaire, car disponible via de nombreux appareils connectés (des contrats ont été signés avec Apple, Samsung, LG, Sony, Roku, Android TV, Play Station).

Et cette plateforme s’annonce réussie à la vue des premiers rendus, avec la gestion des multiplex par les abonnés « réalisateurs de leurs soirées » et la possibilité de suivre l’évolution des scores des autres rencontres en bas de l’écran pour zapper à tout moment. Il restera à voir en septembre si cette plateforme inspirée des codes de Netflix résistera à l’usage face à la très forte demande d’inscriptions et connexions à attendre dès la première soirée européenne.

Incertitudes sur le coût

La question du prix n’est toujours pas réglée. Actuellement, les abonnés SFR disposent par défaut d’une version Access du bouquet qui leur proposera en septembre l’ensemble des contenus actuels à l’exception des droits UEFA. Ils ont la possibilité de souscrire à l’option RMC Sport complète contre 5€ supplémentaires par mois sans engagement. Le parc d’abonnés via l’OTT paye actuellement 15€ par mois.

Ces tarifs vont être amenés à augmenter dans les prochaines semaines pour les nouveaux abonnés après l’annonce de la nouvelle politique tarifaire. Les abonnés actuels conserveront donc la saison prochaine le prix payé avant cet été. Mais personne ne sait quels sera la valeur de l’abonnement pour ceux qui voudront s’abonner en septembre. Encore moins pour les abonnés par le biais d’éventuels accords de distribution.

L’opérateur ambitionne enfin d’obtenir un équilibre économique pour RMC Sport d’ici 3 à 4 ans, avec 3 millions d’abonnés, sachant que ses dirigeants n’ont pas souhaité communiquer d’estimations du poids actuel du parc de fidèles, même si cela devrait être clarifié dans les prochains mois.

Maintenant que la partie éditoriale est officialisée, il reste aux acteurs à discuter pour permettre de connaitre les modalités pour les téléspectateurs, estimer le potentiel d’abonnés et déterminer la possible rentabilité ou pas de l’opération.